Asthme : effets indésirables neuropsychiatriques associés à un traitement

Selon des chercheurs de l'Université de Montréal, un médicament utilisé pour contrôler l'asthme serait responsable d'effets secondaires neuropsychiatriques importants. Les chercheurs ont comparé des enfants asthmatiques utilisant le montélukast à des enfants traités à l'aide de cortocoïdes inhalés. Ils ont remarqué qu'un enfant sur six traités au montélukast a cessé le traitement, dans les 14 jours suivant son début, à cause des effets indésirables sur l'humeur et le comportement comme l'irritabilité, l'agressivité ou les troubles du sommeil.

Cette étude, dont les résultats ont été publiés dans l'European Respiratory Journal, souligne l'importance de la pharmacovigilance. Le montélukast reste un excellent médicament et ne doit pas être abandonné sans raison valable. Les chercheurs poursuivront leurs recherches afin de connaître les facteurs qui prédisposent certains enfants à éprouver des effets indésirables.

Source

Lien vers l'étude