Un test polygénique contre la maladie cardiaque précoce

Selon les résultats d'une étude effectuée par un chercheur de l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec et des confrères ontariens, un test polygénique (c'est-à-dire qui analyse plusieurs gènes) permet de mieux identifier les patients à risque de développer une maladie cardiaque précoce. Ce test permettrait d'identifier jusqu'à cinq fois plus de patients à risque que les tests actuels. Les chercheurs ont croisé 182 marqueurs génétiques associés aux maladies cardiaques avec une base de données britannique contenant des données provenant de 110 000 patients avec et sans maladie cardiaque ainsi qu'une base de donnée d'une trentaine de patients cardiaques ontariens. En plus d'obtenir de meilleurs résultats de dépistage, le test polygénique permet d'assurer une meilleure prise en charge pour ces patients. Les résultats de cette étude ont été publiés dans la revue Circulation : Genomic and Precision Medicine.

Source

Lien vers l'article