Dépression chez les adolescents : attention !

Des chercheurs du CHU Sainte-Justine et de l'Université de Montréal ont démontré qu'une dépression survenant pendant l'adolescence peut affecter la cognition, c'est-à-dire, la mémoire et le raisonnement. On sait déjà que chez les adultes et les personnes âgées, la dépression majeure est associée à une série de déficits neuropsychologiques tels que les déficits d'attention, de mémoire, de prise de décision et d'inhibition comportementale. Les chercheurs ont suivi un échantillon de 3 826 adolescents canadiens sur une période de quatre ans. Les résultats, qui ont été publiés dans le Journal of Affective Disorders, ont confirmé le lien entre dépression et fonctions cognitives, et que ceux-ci avaient aussi des effets à long terme en ce qui a trait à la mémoire de travail spatiale. Ces connaissances permettront de développer des programmes d'intervention ciblés auprès de ces jeunes.

Source

Lien vers l'étude