Un trio d'enfer contre le syndrome métabolique

Des chercheurs de l'Université Laval ont démontré qu'une intervention interdisciplinaire faisant appel à la médecine, à la nutrition et à l'exercice produit des résultats très encourageants contre le syndrome métabolique, une condition médicale qui se manifeste par une combinaison d'au moins trois des cinq éléments suivants : hypertension, taux de glucose élevé, taux de triglycérides élevé, taux de bon cholestérol bas et tour de taille élevé reflétant une accumulation de graisses abdominales. Au Canada, 20 % des adultes sont atteints de ce syndrome qui augmente le risque de diabète ou d'accident cardiovasculaire.

Les chercheurs ont recruté 305 personnes atteintes de ce syndrome. Les résultats obtenus démontrent qu'une intervention sur les habitudes de vie est profitable. Au bout de six mois, 19 % des participants n'étaient plus atteints de ce syndrome et 40 % avaient réussi à éliminer au moins un de ses éléments. Les résultats de cette étude ont été publiés dans le Canadian Medical Association Journal Open.

Source

Lien vers l'étude