Nos cellules tremblent

Des chercheurs du Centre de recherche du CHUM et de l'Université de Lyon ont mis au point une technique servant à cartographier - à l'échelle de la milliseconde - l'élasticité des composantes à l'intérieur d'une cellule. Cette technologie, appelée élastographie de tremblement des cellules, ouvre un tout nouveau champ de recherche en mécanobiologie, et à de nombreuses applications pratiques en biologie et en médecine, qu'on pense au cancer, à l'infection par des pathogènes, à la cicatrisation ou au génie tissulaire. Les résultats de cette recherche ont été publiés dans Proceedings of the National Academy of Sciences.

Source

Lien vers l'étude