La vie intra-utérine déterminante pour la croissance du cerveau

Une équipe de recherche de l'Université Concordia et du Centre de recherche du CHU Sainte-Justine ont démontré que la vie intra-utérine du fœtus peut avoir des répercussions à long terme sur le cerveau. Les chercheurs ont suivi des couples de jumeaux génétiquement identiques de la naissance jusqu'à l'adolescence afin d'évaluer si divers facteurs environnementaux, dont le poids, pouvaient avoir affecté leur croissance intra-utérine. Dans la présente étude, les chercheurs ont démontré que les variations de poids à la naissance s'accompagnent de différences structurelles au niveau du cortex. Les résultats de ces travaux ont été publiés dans la revue Human Brain Mapping.

Source

Lien vers l'étude