Cannabis et vulnérabilité à la psychose

Dans une étude, des chercheurs du CHU Sainte-Justine ont démontré que la consommation de cannabis permet de prédire l'apparition de symptômes psychotiques. En bénéficiant de données provenant d'une étude longitudinale composée d'étudiants montréalais de niveau secondaire et d'un modèle statistique perfectionné, les chercheurs ont pu établir la preuve que le début ou l'augmentation de la consommation de cannabis devançait l'augmentation des symptômes psychotiques, et ce, au cours de la même année ou de l'année suivante. Selon les chercheurs, ces données ont d'importantes répercussions sur la santé publique. La prévention doit être une priorité pour les responsables de la réglementation entourant le cannabis. Les résultats de cette étude ont été publiés dans JAMA Psychiatry.

Source

Lien vers l'étude