Bloquer le mouvement des plasmides entre les bactéries

On tente depuis longtemps de trouver une alternative à l'utilisation des antibiotiques pour contrer les infections bactériennes, car certains gènes augmentent la résistance à ces molécules. Ces gènes ont la particularité de se répliquer dans les plasmides, un fragment d'ADN qu'on trouve dans des bactéries ou des levures. Or, des chercheurs montréalais ont conçu une méthode permettant de bloquer le transfert de ces gènes de résistance; ils ont créé une molécule plus performante qui empêche la transmission.

Ces travaux, dont les résultats ont été publiés dans le journal Scientific Reports, permettront qu'un jour, ces molécules pourront être utilisées dans des cliniques et des hôpitaux, qui sont des foyers majeurs de résistance aux antibiotiques.

Source

Lien vers l'article