Allaitement et eczéma

Des chercheurs du King's College de Londres, de l'Université Harvard, de l'Université de Bristol et de l'Université McGill ont démontré que les bébés dont la mère a pu pratiquer un allaitement exclusif prolongé sont exposés à un risque d'eczéma 54 % moins élevé à 16 ans. L'eczéma provoque des lésions cutanées – peau sèche, placards rouges, fissures – et des démangeaisons. Il touche environ 1 enfant sur 5 et 1 adulte sur 10 dans les pays développés. 

Dans le cadre de cette étude, les chercheurs ont étudié une cohorte de plus de 13 000 adolescents biélorusses participant à l'essai PROBIT (PROmotion of Breastfeeding Intervention Trial). La moitié des maternités et des cliniques pédiatriques participantes ont bonifié leur soutien à l'allaitement en se conformant aux recommandations des plus hautes autorités de la santé et l'autre moitié s'en est tenue à sa façon de faire habituelle. L'intervention en faveur de l'allaitement a réduit de 50 % le risque d'eczéma pendant la première année de vie; seize ans plus tard, l'effet protecteur est toujours présent dans 50 % des cas. Cet article a été publié dans le JAMA Pediatrics.

Source

Lien vers l'article