Réponse au texte d'opinion de M. Claude Castonguay, publié dans La Presse+ le 1er août 2018

Diane Francœur, M.D., FRCSC, MHCM
L'auteure est présidente de la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ).

Lettre d'opinion transmise à La Presse+ le 1er août 2018

 

En réponse au texte d'opinion de M. Claude Castonguay « Élections provinciales : veut-on revoir Gaétan Barrette ministre de la Santé ?», publié dans la section Débats de La Presse+ le mercredi 1er août 2018.

 

Monsieur Castonguay,

Vous avez raison. La lecture de votre lettre ouverte soulève à nouveau tous les problèmes qui accablent notre réseau de la santé en raison des réformes successives qui nous ont été imposées, comme à tous les professionnels de la santé. Nous convenons tous que les Québécois ont droit à un réseau de santé accessible, un réseau qui permet d'offrir au quotidien les meilleurs soins qui soient. Le ou la future ministre de la Santé sera celui ou celle qui prendra enfin des décisions centrées sur les besoins des patients et non centrées sur les structures.

La préoccupation de tout médecin doit être son patient. La qualité des soins et l'accessibilité doivent nécessairement faire partie de l'équation. Il s'agit de notre enjeu professionnel et il ne se passe pas une journée sans que la Fédération des médecins spécialistes du Québec n'intervienne de façon concrète pour régler les différents problèmes d'accessibilité à notre système, que ce soit pour éviter les ruptures de services, pour veiller à répartir convenablement les effectifs médicaux ou pour intervenir lorsque des situations particulières le commandent comme ce fût récemment le cas lors de notre visite d'évaluation à Gatineau. Je vous rejoins sur le fait qu'avec le ou la prochaine ministre de la Santé, la collaboration servira beaucoup mieux l'intérêt du patient que le climat de confrontation que nous avons connu.

En terminant, permettez-moi un mot par rapport à la rémunération. Je vous rappelle qu'une étude est en cours de réalisation par l'Institut canadien d'information sur la santé (ICIS), étude qui comparera une fois pour toutes la rémunération des médecins spécialistes québécois avec celles de leurs collègues canadiens en tenant compte de la charge de travail et des écarts de richesse. C'est alors que nous aurons en mains des données probantes sur la base desquelles des discussions sérieuses pourront avoir lieu qui permettront de réajuster le tir au besoin.