L'histoire de Luc

L'histoire de Luc est bien différente, car Luc est décédé depuis 2009. C'est son conjoint qui nous a raconté son histoire.

Sans le savoir ni avoir reçu de diagnostic préalable, Luc était atteint du VIH et ce n'est qu'en août 2008 qu'une première manifestation l'a conduit à consulter un médecin à l'urgence de l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont. L'imagerie numérique et la résonance magnétique ont démontré une masse située au côté gauche du cerveau. Les neurologues ont d'abord cru à une tumeur cancéreuse, mais un mois plus tard, le docteur David Roberge, radio-oncologue, n'a pas pu conclure à ce diagnostic et nous a recommandé des examens plus exhaustifs. Deux semaines plus tard, une nouvelle résonance magnétique a, cette fois, permis de diagnostiquer une toxoplasmose au cerveau.

À partir de ce moment, ce sont les docteurs Rolando Del Maestro, neurologue et Richard Lalonde, virologue qui ont pris charge de Luc et qui ont su mettre toute leur expertise, leurs connaissances et leurs énergies pour offrir à Luc tous les meilleurs soins de santé qui soient possibles, lui permettre de reprendre une vie normale et de s'attaquer à la toxoplasmose, ce virus opportuniste. Malheureusement, l'état de santé général précaire de Luc et ses forces physiques ne lui auront pas permis de gagner ce combat. Luc est décédé des suites des complications reliées au VIH. Luc était un homme extrêmement généreux, attentionné et dévoué et son départ a laissé un vide qu'il m'a fallu apprivoiser avec le temps.

Je ne saurais exprimer toute ma reconnaissance à l'égard de ces médecins qui se sont investis sans compter. La qualité du travail et le souci constant des docteurs Rolando Del Maestro, neurologue, Richard Lalonde, virologue et David Roberge, radio-oncologue méritent d'être, tout à la fois, signalés et notés.