Affaire Bolduc et négociation avec les fédérations médicales : Réaction de la FMSQ

Montréal, le 16 juillet 2014 – Au sortir du Conseil des ministres, le ministre de la Santé et des Services sociaux y est allé d'une déclaration sidérante, reconnaissant que la controverse suscitée par la situation de M. Bolduc « affaiblit la position des fédérations médicales ». Dans les circonstances, la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ) tient à émettre le commentaire suivant.

« Non seulement de tels propos sont déplorables, mais ils sont tordus et contribuent à alimenter le cynisme de la population à l'endroit de toute la classe politique, à commencer par le ministre de la Santé lui-même. Si le ministre considère que « l'opinion publique est un enjeu », il devrait réfléchir à ce que la population pense de lui depuis qu'il est venu à la défense de son collègue Bolduc la semaine dernière en insultant plusieurs personnes au passage, a indiqué Dre Diane Francœur, présidente de la FMSQ.

Je tiens à rappeler que nous nous sommes volontairement engagés dans un processus de négociations sur l'étalement de nos hausses de rémunération prévues aux deux dernières années de l'entente dûment signée en 2006. Si le ministre croit un seul instant que ses récents propos l'aideront dans ses relations bilatérales présentes et futures avec les fédérations médicales, il se trompe et son premier ministre devra probablement le rappeler à l'ordre une fois de plus », d'ajouter Dre Francœur.

La Fédération des médecins spécialistes du Québec regroupe près de 10 000 médecins spécialistes détenant une certification dans l'une des 53 spécialités médicales reconnues.