Signature du premier modèle d'application de la rémunération mixte - L'Association des neurochirurgiens donne le coup d'envoi

Montréal, le 25 février 1999 – La Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ) a posé la première pierre du nouvel accord-cadre relatif à la rémunération mixte, en annonçant aujourd'hui la ratification des conditions d'application spécifiques à l'Association des neurochirurgiens du Québec, qui devient ainsi la première des 33 associations de médecins spécialistes à endosser le nouveau mode de rémunération.

Le président de l'Association des neurochirurgiens, le Dr Georges L'Espérance, et le président de la Fédération des médecins spécialistes, le Dr Pierre Gauthier, ont exprimé leur satisfaction, ajoutant que l'entente constitue un jalon important dans la saine poursuite d'une médecine moderne qui conserve, malgré tout, cette approche humaniste essentielle à sa pratique. 

« Notre spécialité comporte un processus de discussions avec le patient et sa famille, de même qu'avec nos collègues pour en arriver à une décision chirurgicale. La rémunération mixte reconnaît maintenant cet aspect primordial de notre pratique » a expliqué le Dr L'Espérance qui a souligné que l'entente satisfait particulièrement les neurochirurgiens pédiatriques pour qui la rémunération à l'acte était une entrave.

Les nouvelles dispositions de rémunération permettront par ailleurs la valorisation des activités intellectuelles et de haute technologie ainsi que les tâches administratives et d'enseignement. Le nouveau mode demeure toutefois volontaire et est renouvelable chaque année.

Le Dr L'Espérance espère que la rémunération mixte soit une étape vers la mise en place d'une nouvelle organisation des services aux patients, étant l'un des éléments qui devrait favoriser le regroupement des neurochirurgiens dans les centres hospitaliers universitaires et, ce faisant, améliorer l'efficience du système de santé.  Il évalue que la majorité des 42 membres de son association adhérera au nouveau mode. Rappelons que les assises du modèle de rémunération mixte avaient été inspirées, en outre, par les travaux des Drs Jacques Boucher, Georges L'Espérance et Jacques Provost, neurochirurgiens.

Le modèle entériné aujourd'hui par les neurochirurgiens fait suite à l'accord annoncé, il y a quelques semaines par la ministre de la Santé et des Services sociaux, Mme Pauline Marois, et le président de la Fédération des médecins spécialistes, le Dr Gauthier, qui avait alors accueilli « la rémunération mixte comme une mesure profitable à tous mais d'abord et surtout à nos patients ».

Le président de la FMSQ rappelle que l'entente introduit à compter du avril prochain pour tous les médecins spécialistes québécois, des modalités de rémunération basées sur un montant forfaitaire quotidien ainsi qu'un pourcentage incitatif rémunéré à l'acte. Le Dr Gauthier espère que plusieurs associations auront emboîté le pas à l'Association des neurochirurgiens d'ici la fin de l'année.

-30-