La FMSQ exige le retrait de la Loi spéciale

Montréal, le 12 octobre 2006 – La Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ) exaspérée, réclame au gouvernement d'une part, le retrait de la Loi spéciale imposée aux médecins spécialistes et d'autre part, une offre tangible pour corriger l'écart de rémunération. Pour appuyer ses revendications, la FMSQ met en place un plan d'action qui, tout en respectant la loi, préconise, entre autres, l'arrêt de diverses activités non rémunérées, et la dénonciation de certaines conditions de soins.

Quatre mois après l'imposition de l'odieuse Loi spéciale, la grogne des médecins spécialistes est loin de s'être tarie. « Cette loi, telle qu'elle est, interdit aux médecins spécialistes de modifier leur pratique et empêche toute négociation de leur rémunération. Vous m'expliquerez donc comment on peut réduire les listes d'attente sans modifier notre temps de pratique et sans budget additionnel pour la rémunération des médecins », questionne Dr Louis Morazain, vice-président de la FMSQ.

La FMSQ exige donc le retrait immédiat de cette loi spéciale. Elle requiert également que le gouvernement respecte ses engagements et propose une offre tangible pour corriger l'écart de rémunération qui prévaut entre les médecins spécialistes québécois et ceux des autres provinces. « Les paroles ne suffisent plus. Si le gouvernement veut rétablir le dialogue, qu'il fasse des gestes concrets », s'exclame Dr Morazain.

La FMSQ enjoint ses membres à respecter la Loi spéciale. Elle leur recommande par ailleurs de cesser d'accomplir des activités que le gouvernement fait défaut de payer depuis de nombreuses années (actes médico-administratifs, enseignement, chefs de département, participation à toutes sortes de comités régionaux, etc.).  Elle encourage aussi les patients à déposer des plaintes en cas d'annulation ou de report de services. Enfin, la FMSQ assure au gouvernement qu'elle sera un juge implacable des conditions de soins donnés aux patients et qu'elle n'hésitera pas à dénoncer toute situation hors norme et toute aberration du système de santé.

La Fédération des médecins spécialistes du Québec regroupe près de 8 000 membres au Québec, répartis dans 34 associations. Seul organisme reconnu par le gouvernement pour la négociation d'ententes collectives, la FMSQ est également consultée pour tout ce qui touche l'organisation des soins médicaux au Québec.