Les Québécois considèrent que leurs médecins spécialistes doivent recevoir le même traitement que ceux du reste du Canada

Montréal, le 20 janvier 2005 — La population québécoise considère que les médecins spécialistes sont en droit d'obtenir une rémunération équivalente à celle des médecins spécialistes des autres provinces du Canada, comme le traduisent les résultats d'une étude menée par la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ).

Un traitement juste et équitable
Bien que la population ne connaisse pas précisément la rémunération actuelle des médecins spécialistes, elle est d'avis (79 %) qu'ils devraient être aussi bien rétribués que leurs collègues des autres provinces du Canada.

D'autre part, près des trois quarts des Québécois (73,7 %) jugent inacceptables les écarts de rémunération entre les médecins spécialistes du Québec et ceux de l'Ontario. « À titre d'exemple, un ophtalmologiste reçoit 355 $ pour opérer une cataracte au Québec alors qu'en Ontario, il reçoit 506 $, soit 150 $ de plus », souligne Dr Yves Dugré, président de la FMSQ. « Dans le cas d'un accouchement, un obstétricien-gynécologue reçoit 100 $ de plus si celui-ci est effectué en Ontario plutôt qu'au Québec », ajoute-t-il.

Plus d'argent injecté dans les infrastructures médicales
Autre fait révélateur : même si la population croit que le système de santé au Québec se maintient, elle considère qu'il en est tout autrement des équipements, des appareils, des locaux et du matériel médical mis à la disposition des médecins spécialistes.

Plus des trois quarts des Québécois trouvent inacceptable que pour des considérations budgétaires, le gouvernement du Québec limite l'accès des médecins spécialistes aux salles d'opération. La population du Québec est aussi défavorable à ce que le gouvernement restreigne l'accès au matériel médical, aux médicaments, aux examens et aux analyses nécessaires aux médecins spécialistes pour traiter leurs patients.

En contrepartie, la quasi-totalité de la population (94 %) est favorable à l'amélioration de la rapidité d'accès des soins offerts par les médecins spécialistes et à l'augmentation des budgets alloués aux équipements et aux salles d'opération qu'utilisent les médecins spécialistes.

Il ressort également de cette étude que la population (90 %) considère les médecins spécialistes compétents et leur accorde sa confiance. « Dans la dernière année, plus de la moitié de la population adulte a consulté un médecin spécialiste » ajoute Dr Yves Dugré.

L'étude a été réalisée par la firme Zins Beauchesne et associés par sondage téléphonique auprès de 600 personnes âgées de 18 ans et plus résidant au Québec, du 7 au 17 septembre 2004. La marge d'erreur est de plus ou moins 4 %, 19 fois sur 20.

La Fédération des médecins spécialistes du Québec regroupe près de 8 000 membres au Québec, répartis dans 34 spécialités. Seul organisme reconnu par le gouvernement pour la négociation d'ententes collectives pour les médecins spécialistes, la FMSQ est également consultée pour tout ce qui touche l'organisation des soins médicaux au Québec.