Le Projet de loi no 25 – un projet de loi ambigu

Montréal, le 2 décembre 2003 La Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ) qualifie d'opération « cosmétique » la transformation que le gouvernement entend pratiquer sur les régies régionales. Entendue aujourd'hui en commission parlementaire sur le projet de loi no 25 sur les agences de développement de réseaux locaux de services de santé et de services sociaux, la FMSQ affirme que ce projet demeure ambigu et qu'il suscite plus de questions qu'il ne fournit de réponses satisfaisantes. Notamment, rien n'est encore dévoilé en ce qui concerne le rôle des futurs réseaux universitaires intégrés de santé (RUIS).

L'objectif du projet de loi, qui consiste à mettre en place une organisation de services intégrés visant à rapprocher les services de la population et à faciliter le cheminement de toute personne dans le réseau des services de santé et des services sociaux, est certes louable. Les listes d'attente pourraient sans aucun doute être allégées si un réseau efficace et fonctionnel libérait des lits actuellement occupés par des patients en attente d'un milieu d'accueil plus approprié à leur situation.

Le président de la Fédération des médecins spécialistes du Québec, le Dr Yves Dugré, affirme que pour l'instant, ce projet de loi ne s'attaque qu'aux structures administratives du réseau, que l'on « maquille » les régies régionales en agences de développement et que les bénéfices de cette opération ne verront le jour que si des ressources sont disponibles, dans le contexte de pénurie et de retard technologique que nous connaissons.

La Fédération des médecins spécialistes du Québec regroupe près de 7 500 membres au Québec, répartis dans 34 spécialités. Seul organisme reconnu par le gouvernement pour la négociation d'ententes collectives pour les médecins spécialistes, la FMSQ est également consultée pour tout ce qui touche l'organisation des soins médicaux au Québec.

-30-