Nouvelle Politique du médicament : la FMSQ s'en réjouit

Montréal, le 1er février 2007 – La Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ) se réjouit du contenu de la nouvelle Politique québécoise du médicament rendue publique aujourd'hui par le ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec. Cette Politique rencontre pour l'essentiel les priorités qu'avait énoncées la FMSQ, en février 2005, dans un mémoire intitulé : « La prescription du traitement optimal par le prescripteur idéal ». 

D'emblée, la FMSQ a toujours défendu le droit aux patients d'avoir accès aux médicaments dont ils ont besoin. En ce sens, l'accès amélioré aux médicaments, pierre angulaire de la Politique, répond favorablement aux préoccupations déjà exprimées. En outre, des processus plus transparents dans l'ajout de médicaments aux listes et la participation des cliniciens dans ces processus, ainsi que l'assouplissement de l'accès aux médicaments d'exception rencontrent les souhaits formulés par la FMSQ. 

En ce qui a trait aux prix des médicaments, la Fédération est favorable à ce qu'une indexation dûment encadrée, mais légitime, soit permise. Elle appuie particulièrement le troisième axe de la Politique qui vise un usage optimal des médicaments. La Fédération considère en effet de première importance que les patients reçoivent des médicaments quand ils en ont besoin, mais à l'inverse, qu'on n'en prescrive pas aux personnes qui n'en ont pas besoin. De plus, la Fédération rappelle que le concept d'usage optimal des médicaments est déjà intégré dans les activités de formation qu'elle dispense aux médecins spécialistes; elle confirme d'ailleurs que ce volet sera non seulement maintenu, mais augmenté. 

Finalement, la FMSQ considère que le maintien d'une industrie biopharmaceutique dynamique qui constitue le quatrième axe de la Politique ne peut que bénéficier à l'enrichissement total des Québécois et à un meilleur accès à des médicaments novateurs sans cesse améliorés.

La Fédération des médecins spécialistes du Québec regroupe près de 8 000 membres au Québec, répartis dans 35 spécialités. Seul organisme reconnu par le gouvernement pour la négociation d'ententes collectives pour les médecins spécialistes, la FMSQ est également consultée pour tout ce qui touche l'organisation des soins médicaux au Québec.