Opération grande inquiétude 2 - Les médecins spécialistes refusent de continuer à pallier les lacunes découlant des politiques gouvernementales

Montréal, le lundi 2 décembre 2002 – De plus en plus inquiets face à l'ingérence et à la gestion à courte vue du gouvernement, les médecins spécialistes issus des 34 associations membres de la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ) refusent de continuer à pallier les lacunes du système de santé québécois et identifient une série de situations aberrantes auxquelles il faut sans tarder trouver des façons de recentrer la médecine spécialisée sur le patient et ses besoins.

Les membres de la FMSQ se réunissent aujourd'hui à Montréal et à Québec, ainsi que dans trois villes en région, pour dégager les diverses solutions envisageables devant des situations aussi inacceptables qu'inquiétantes telles des fermetures de lits entraînant des durées d'hospitalisation écourtée ou des corridors d'urgence en guise de clinique. Au cours de la session d'étude, les médecins spécialistes se pencheront sur différents aspects de leur pratique. « Depuis trop longtemps, nous avons dû répondre aux objectifs budgétaires du gouvernement et aux autres considérations administratives au détriment des soins aux patients. Le Québec doit maintenant replacer le patient au cœur de ses préoccupations, » déclare le Dr Yves Dugré, président de la FMSQ.

Plus que jamais, la FMSQ refuse de se soumettre à des politiques gouvernementales qui rendent la pratique de la médecine au Québec difficile. « Ce n'est pas ce dont les patients québécois ont besoin pour obtenir de meilleurs services et de meilleurs soins, souligne Dr Dugré. Nous demandons le respect du patient en donnant aux médecins spécialistes les conditions de pratique qui leur permettent d'exercer leur profession de manière optimale. »

« De plus, la FMSQ dénonce le type de consultation particulière, pour le Projet de loi 142, convoquée par le ministre Legault à Québec, mercredi soir, et à laquelle sont appelés les dirigeants des quatre fédérations. Le secteur de la santé est traité avec une désinvolture grandissante. Comment voulez-vous que se tienne, en deux heures, une discussion de fond sur un sujet aussi épineux que l'organisation de la pratique médicale ? Cela tient du ridicule ! » de conclure le Dr Dugré.

La Fédération des médecins spécialistes du Québec regroupe près de 7 500 membres au Québec, répartis dans 34 spécialités. Seul organisme reconnu par le gouvernement pour la négociation d'ententes collectives pour les médecins spécialistes, la FMSQ est également consultée pour tout ce qui touche l'organisation des soins médicaux au Québec.

- 30 -