Nouveau conseil d'administration de la FMSQ

Montréal, le vendredi 28 mars 2003 – L'Assemblée des délégués de la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ) a élu, le jeudi 27 mars, les membres de son conseil d'administration pour un mandat de deux ans.

À la présidence, le Dr Yves Dugré a été réélu sans opposition; lors de sa première réunion, le conseil d'administration a procédé à l'élection des membres de l'exécutif : à la vice-présidence, le Dr Louis Morazain, orthopédiste à l'Hôpital  du Haut-Richelieu de Saint-Jean-sur-Richelieu; au poste de secrétaire, le Dr Richard Leblond,  nucléiste au Complexe hospitalier de la Sagamie de Chicoutimi; et au poste de trésorière,  la Dre Marie-Laure Brisson, pathologiste à l'Hôpital Général Juif de Montréal. 

  .
Ont été élus comme conseillers : le Dr Pierre-R. Laberge, microbiologiste-infectiologue au Centre hospitalier régional de Sept-Iles;  le Dr Michel Lallier, chirurgien général à l'Hôpital Sainte-Justine; le Dr Jean Montreuil, anesthésiologiste à l'Hôpital de l'Enfant-Jésus;  le Dr Albert Plante, psychiatre  à l'Hôpital Rivières-des-Prairies; et le Dr Denis Soulières, hémato-oncologue à l'Hôpital Notre-Dame.
 
Le nouveau conseil d'administration de la FMSQ est déterminé à travailler dès maintenant et au cours des prochains mois pour que les mesures, mises de l'avant lors du renouvellement de l'Entente avec le gouvernement, soient intégralement respectées. Le Dr Dugré évalue que le travail ne fait que commencer. « Il reste beaucoup à accomplir, mais nous sommes disposés à travailler pour trouver des solutions durables et respectueuses de nos patients ».
 
Bref, des travaux et des négociations entourant l'instauration de ces mesures se poursuivront au cours de l'année, pour continuer d'améliorer les conditions de pratique des médecins spécialistes sur tout le territoire du Québec. Les gains  obtenus sont un point de départ à un nouveau tournant axé sur les soins en médecine spécialisée.  « Le contexte dans lequel les soins seront dispensés prend le virage de l'amélioration », a conclu le Dr Dugré.

-30-