La FMSQ satisfaite du retrait de la Loi 37

Montréal, le jeudi 21 juin 2007.  À quelques heures de la fin de la session parlementaire, le gouvernement Charest a finalement tenu promesse en faisant adopter hier soir par l'Assemblée nationale le projet de loi 4, loi abrogeant la Loi 37 qui imposait les conditions de travail et de rémunération des médecins spécialistes du Québec. 

« La Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ) reçoit favorablement la nouvelle de l'abrogation de la Loi 37 et espère que ce geste sera le point de départ pour de meilleures relations avec le gouvernement, notamment au chapitre du processus de négociations en cours. Nous espérons désormais en arriver à un règlement qui soit à la satisfaction entière des parties », a expliqué le président de la FMSQ, le docteur Gaétan Barrette.

Rappelons que cette loi avait été adoptée sous bâillon, le 13 juin 2006, afin d'imposer aux médecins spécialistes leurs conditions de pratique. Cette même journée, la FMSQ rassemblait ses membres pour faire état des négociations avec le gouvernement qui refusait obstinément de respecter la Lettre d'entente no 146 qui prévoyait la correction de l'écart de rémunération des médecins spécialistes québécois pour atteindre la parité canadienne. « Dès l'imposition de cette loi, la FMSQ avait dénoncé haut et fort cette loi odieuse et totalement injustifiée et plus précisément l'utilisation de moyens coercitifs, abusifs et insensés; une culture de méfiance, de deux poids, deux mesures qui, malheureusement, se poursuit encore envers les médecins spécialistes », a-t-il conclu.

La Fédération des médecins spécialistes du Québec regroupe plus de 8 000 membres au Québec, répartis dans 34 associations. Seul organisme reconnu par le gouvernement pour la négociation d'ententes collectives, la FMSQ est également consultée pour tout ce qui touche l'organisation des soins médicaux au Québec.