La FMSQ donne son point de vue sur l'avenir des soins de santé au Canada à la Commission Romanow

Montréal, le mardi 26 mars 2002 – La Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ), représentant près du quart des médecins spécialistes canadiens, a participé ce matin aux audiences publiques de la Commission sur l'avenir des soins de santé au Canada. Le président de la Fédération, Dr Yves Dugré, résumait les propos fédératifs en ces termes : « La couverture universelle des services médicalement requis est une valeur fondamentale de la Loi canadienne sur la santé. Nous avons cependant atteint un seuil critique où la modernisation des principes sous-jacents à cette loi nous apparaît nécessaire. Les listes d'attente sont bien la preuve d'un système devenu non efficient… il faut agir ! ».

La question du financement du système de santé canadien est récurrente : tous les éléments convergent à prouver que le secteur public ne peut à lui seul suffire et que la solution au problème ne réside pas seulement dans la réorganisation du système. La Fédération a d'ailleurs émis plusieurs constats. Il faudra rapidement apporter des correctifs afin d'assurer la continuité du système de santé canadien. Ces constats sont les suivants :

1. Redéfinir le partage fiscal : celui-ci a un impact majeur en santé. La Fédération appuie d'ailleurs la position du Québec sur le partage des impôts entre le fédéral et les provinces.
2. Revoir nos façons de faire : il importe de favoriser l'innovation et une plus grande responsabilisation tant chez les gestionnaires que chez les patients. Ces derniers pourraient contribuer par le biais de frais accessoires pour des éléments ne concernant pas directement la santé tels les frais d'ouverture de dossier, certains frais d'hébergement en milieu hospitalier ou encore les frais administratifs en bureau privé.
3. Respecter les rôles de chacun : l'état doit demeurer garant et non pas gérant du système de santé. Il doit garantir l'accessibilité, établir les normes de pratique et financer les soins de santé. Il ne doit plus être à la fois le prestataire, l'administrateur et l'évaluateur de la performance du système.

L'accessibilité aux soins de santé pour les patients demeure la préoccupation majeure de la Fédération et de l'ensemble des médecins spécialistes. Pour ce faire, il faut pallier aux ressources insuffisantes de même que prévoir un meilleur partage tout en respectant les normes nationales. La modernisation, l'innovation et la dépolitisation du système de santé sont les prémisses de l'avenir des soins de santé au Canada.

Seul organisme reconnu par le gouvernement pour la négociation d'ententes collectives pour les médecins spécialistes, la Fédération des médecins spécialistes du Québec regroupe près de 7 500 membres au Québec, répartis dans 34 spécialités. La FMSQ est également consultée pour tout ce qui touche l'organisation des soins médicaux au Québec.

Vous trouverez le mémoire de la FMSQ, présenté à la Commission sur l'avenir des soins de santé au Canada, sur notre site Web à l'adresse suivante : www.fmsq.org à la rubrique Publications.

-30-