Sondage de la FMSQ à propos du dossier du CHUM : des résultats éloquents

Montréal, le 25 août 2008 - La Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ) a dévoilé aujourd'hui les résultats du sondage qu'elle a mené auprès de ses membres qui travaillent au CHUM. Plusieurs de ces médecins ont expressément demandé à la FMSQ de prendre position dans cet important dossier.

« Nous avons préféré avoir un portrait clair de la situation avant d'aller plus loin. C'est pourquoi nous avons eu recours à une firme indépendante afin de mener un court sondage pour connaître l'opinion de nos membres oeuvrant actuellement au CHUM relativement à certains enjeux entourant l'avenir du nouveau CHUM » a indiqué le président de la FMSQ, le docteur Gaétan Barrette. « Nous savions qu'il y avait une grande inquiétude quant à l'avenir de ce mégaprojet en lien à la pratique médicale spécialisée et l'accessibilité aux soins pour les patients. Or, nos médecins interrogés qui ont connu la décroissance du projet au fil des dernières années, ont clairement exprimé leur inquiétude et leur désarroi pour la suite des choses. »

Le sondage a été mené en juillet dernier, au plus fort de la période estivale et au moment même où le ministre nommé de la Santé et des Services sociaux avait affirmé qu'il n'y aurait aucun changement au projet en cours. Malgré cette déclaration et les vacances estivales, 50 % des membres visés par le sondage ont répondu.

Voici les principaux faits saillants :

Faisabilité et crédibilité du projet

 

  • 98 % des médecins sondés ont suivi l'évolution du dossier et 94 % d'entre eux se sont particulièrement intéressés au choix de l'emplacement du futur centre hospitalier universitaire
  • 63 % croient que le CHUM ne sera pas inauguré avant 2017 dont 37 % qui pensent même que ce sera plus tard qu'en 2018
  • 54 % ne croient plus du tout au projet ou ne savent pas s'ils doivent encore y croire

Emplacement actuel du nouveau CHUM

  • 58 % des médecins pratiquant au CHUM sont d'avis que le 1000, rue Saint-Denis n'est pas le bon emplacement
  • 13 % ne le savent pas
  • 29 % approuvent le choix actuel du 1000, rue Saint-Denis

Emplacement souhaité pour le nouveau CHUM

  • 47 % des médecins répondants ont identifié Outremont comme étant le meilleur emplacement pour construire le CHUM
  • 25 % appuient le site du 1000, rue Saint-Denis
  • 12 % ont indiqué préférer le site du 6000, rue Saint-Denis (Rosemont)

Le CHUM et ses composantes

 

Nombre de sites

  • 45 % des médecins sondés croient que le CHUM s'étendra sur deux sites ou plus (12 % ne le savent pas)

Nombre de lits

  • 55 % souhaitent un projet de 900 lits ou plus et 32 % entre 700 et 899 lits

Localisation

  • 64 % estiment que la localisation, c'est-à-dire la proximité entre le CHUM et le lieu de formation universitaire, constitue un élément fondamental

La pratique au 1000, rue Saint-Denis

  • 50 % des médecins sondés indiquent qu'ils seraient insatisfaits de travailler au nouveau CHUM s'il était construit sur le site du 1000, rue Saint-Denis, 10 % ne le savent pas
  • 42 % estiment que le projet, s'il est réalisé à cet endroit, aura un impact négatif sur leur pratique
  • 24 % ne le savent pas

Pertinence d'une prise de position publique de la FMSQ dans le dossier

  • 64 % des médecins spécialistes veulent que la FMSQ prenne position dans ce dossier

« Nous voulions connaître l'opinion de nos membres dans ce dossier et leur réponse est éloquente. Visiblement, les médecins spécialistes qui oeuvrent au CHUM sont insatisfaits et malheureux de l'évolution actuelle de ce dossier, et ce, à plusieurs égards. Mais le seul fait que 2/3 des médecins spécialistes ayant répondu au sondage aient demandé à la FMSQ de prendre position publiquement dans ce dossier, nous porte à conclure qu'ils ont peut-être encore espoir. Un espoir – et c'est le dernier ! – que la situation soit corrigée au bénéfice des patients qui reçoivent et recevront des soins de médecine spécialisée au CHUM » a déclaré le docteur Gaétan Barrette.

Notes méthodologiques :

Ce sondage a été effectué par voie électronique du 10 au 21 juillet 2008 par la firme Ipsos Descarie auprès des membres de la FMSQ qui ont une pratique médicale principale ou secondaire dans un des trois établissements du CHUM (Hôtel-Dieu, Notre-Dame et Saint-Luc).

La présélection des répondants a été effectuée à l'aide de la base de données officielle de la FMSQ. Les répondants devaient soit posséder une adresse courriel ou, le cas échéant, devaient communiquer avec la FMSQ afin de fournir une adresse courriel. L'échantillon initial comportait 733 répondants. De ce nombre, 672 possédaient une adresse courriel (92 %) et 61 n'en possédaient pas.

Une première invitation à participer au sondage a été effectuée le 10 juillet par courriel et par envoi postal. L'invitation courriel comportait un lien électronique unique permettant d'accéder directement au site Internet d'Ipsos Descarie. Un rappel a été effectué le 15 juillet. Le sondage a pris fin le 21 juillet.

Au terme de cette période, 333 médecins avaient répondu au sondage, soit un taux de réponse de 50 %. Selon Ipsos Descarie, ceci constitue une excellente performance compte tenu de la clientèle visée. L'expérience nous indique qu'il est rarissime d'atteindre un tel taux de réponse avec une clientèle de professionnels.

Le questionnaire comportait une quinzaine de questions, incluant les données socio démographiques. La marge d'erreur statistique maximale se situe dans un intervalle de confiance de 95 %, à 3,8 %, 19 fois sur 20.

La Fédération des médecins spécialistes du Québec regroupe plus de 8 000 membres au Québec, répartis dans 35 spécialités médicales. Seul organisme reconnu par le gouvernement pour la négociation d'ententes collectives, la FMSQ est également consultée pour tout ce qui touche l'organisation des soins médicaux au Québec.

 

-30-