Problèmes au département de radio-oncologie de Gatineau : LA FMSQ DEMANDE L'INTERVENTION DU MSSS

Montréal, le 30 janvier 2018 – Devant les nombreuses difficultés qui persistent au sein du département de radio-oncologie de Gatineau affilié au CISSS de l'Outaouais, la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ) a demandé l'intervention du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS).

Comme les médias en ont récemment fait état, le département de radio-oncologie de Gatineau doit conjuguer avec de nombreux problèmes. En plus d'avoir pour effet d'entraîner l'annulation ou le retard des traitements de radiothérapie des patients du CISSS de l'Outaouais, ces problèmes suscitent certaines tensions au sein du département. Rappelons que depuis 2016, les médecins de ce département demandent que les gestionnaires et les administrateurs du CISSS de l'Outaouais prennent les mesures qui s'imposent pour régler la situation. Pourtant, malgré les interventions qui ont été faites, la plupart des difficultés soulevées par ces médecins subsistent.

Devant cette situation qui perdure et qui semble s'envenimer de jour en jour, il importe de régler les nombreuses problématiques vécues dans le département. « J'ai donc informé le président-directeur général du CISSS de l'Outaouais, M. Jean Hébert, qu'à ma demande, le 25 janvier dernier, le sous-ministre et moi‑même avons convenu verbalement de la nécessité que le ministère de la Santé et des Services sociaux mette en place un comité « terrain ». Cette SWAT team serait composée des personnes concernées par ces problèmes dans l'établissement, des représentants du MSSS, de la FMSQ et de l'Association des radio‑oncologues du Québec », a confirmé la présidente de la FMSQ, Dre Diane Francœur. « Le comité devrait permettre d'évaluer la situation et d'apporter les correctifs nécessaires au fur et à mesure selon les responsabilités incombant aux parties concernées.

« Le statu quo est inacceptable et les travaux du comité doivent débuter dès que possible. Les patients atteints de cancer doivent garder leur énergie sans avoir de craintes au sujet des soins dont ils ont besoin. Cette collaboration doit mener à un fonctionnement optimal du département de radio-oncologie de Gatineau », de conclure Dre Francœur.

La Fédération des médecins spécialistes du Québec regroupe plus de 10 000 médecins spécialistes détenant une certification dans l'une des 59 spécialités médicales reconnues.