Réaction préliminaire de la FMSQ concernant le projet de loi nº 130  : Gaétan Barrette va trop loin !

Montréal, le 9 décembre 2016 —  « Les médecins spécialistes ne sont pas la source des problèmes du système de santé. Le problème, c'est Gaétan Barrette ! » Telle est la première réaction de Dre Diane Francœur, présidente de la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ) à la suite du dépôt du projet de loi no 130, Loi modifiant certaines dispositions relatives à l'organisation clinique et à la gestion des établissements de santé et de services sociaux.

Fidèle à sa façon de faire depuis son entrée en fonction, Gaétan Barrette a choisi la voie de l'imposition législative unilatérale plutôt que le dialogue et la collaboration. « Au lieu de travailler avec nous, il préfère utiliser à nouveau sa matraque. Pis encore, à l'instar des lois qu'il a fait adopter jusqu'ici, le projet de loi no 130 est le nouvel outil de Gaétan Barrette pour régler ses comptes avec d'anciens collègues », a ajouté la présidente.

Gaétan Barrette clame haut et fort que ses gestes ont tous été faits dans l'intérêt des citoyens, mais ajoute du même souffle être en campagne électorale. Voilà ce qui motive ses sorties surprises, plaçant tout le monde devant le fait accompli. Il accuse les partis de l'opposition d'être des manipulateurs opportunistes. Écoutez qui parle !

La Fédération prendra connaissance des détails de ce projet de loi et réagira en temps et lieu. « Chose certaine, faire passer les médecins pour des fainéants, des enfants gâtés et des irresponsables est inacceptable. Affirmer que les médecins n'ont pas d'obligations à l'hôpital est de la pure démagogie. Non, l'autonomie professionnelle des médecins ne sera pas le cadeau de Noël de Gaétan Barrette », a conclu Dre Francœur.

La Fédération des médecins spécialistes du Québec regroupe plus de 10 000 médecins spécialistes détenant une certification dans l'une des 59 spécialités médicales reconnues.