Déclaration de la FMSQ à propos de la demande de la FPJQ

Montréal, le 27 février 2018 – Dans son Bulletin spécial du 22 février dernier, la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ) estime devoir préciser qu'elle n'a jamais eu l'intention de « museler la presse », pas plus qu'elle n'a souhaité porter atteinte à la profession de journaliste.

Comme toute organisation, la FMSQ a droit à sa liberté d'expression et jouit également du droit le plus strict de choisir de réserver ses commentaires et de ne répondre aux questions qu'au moment où une entente sera dument signée.

Le document auquel la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ) fait référence dans son communiqué est un document de nature privée uniquement destiné aux membres de la FMSQ. Ce sont des médias qui ont l'ont obtenu et qui ont choisi d'en diffuser publiquement le contenu. Dans ce cas, parler d'une démarche visant à « museler la presse » est pour le moins incongru.

Dans le bulletin adressé à ses membres, la FMSQ fait référence à de fausses informations qui ont été publiées ou diffusées à partir de sources anonymes ou d'informations qui se sont avérées inexactes, voire sans fondements. La FMSQ a relevé de nombreux exemples de ce phénomène qu'elle décrit depuis plusieurs semaines. Il a notamment été rapporté, selon certaines « sources », que la FMSQ était « prête à lancer une campagne de communication percutante pour forcer la main au gouvernement ». On pouvait aussi lire dans plusieurs journaux que chaque médecin spécialiste devait recevoir un chèque de 50 000 $ d'ici le 31 mars. Malheureusement, ce ne sont que deux exemples de fausses nouvelles parmi tant d'autres.

La FMSQ a toujours entretenu avec les membres de la FPJQ des relations cordiales et respectueuses ainsi que des rapports basés sur le respect mutuel et la franchise. La FMSQ se considère entièrement libre de faire connaître à ses membres ses commentaires, ses opinions ou ses positions dans un message de nature privée qui leur est adressé, tout comme les membres de la FPJQ peuvent le faire avec le grand public. La FMSQ n'a donc aucune hésitation à s'excuser si ce message d'intérêt privé a pu offusquer les membres de la FPJQ.

La Fédération des médecins spécialistes du Québec regroupe plus de 10 000 médecins spécialistes détenant une certification dans l'une des 59 spécialités médicales reconnues.