Permis temporaire pour les résidents en médecine interne et en pédiatrie : La FMSQ se réjouit de l'initiative du Collège des médecins du Québec

Montréal, le 28 juin 2007. La Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ) se réjouit de la décision du Collège des médecins d'assouplir les règles en vigueur de manière à permettre à des résidents en médecine interne et en pédiatrie d'obtenir un permis temporaire de pratique au terme de quatre années de formation.

La FMSQ considère que cette décision du Collège des médecins du Québec favorisera, à court terme, le rehaussement des effectifs médicaux dans ces deux champs disciplinaires. Cette décision s'avère donc positive tant pour la population que pour les nouveaux médecins; les médecins actuellement en poste seront également heureux d'utiliser les compétences de leurs confrères résidents en temps opportun dans le contexte de pénurie.

La FMSQ insiste sur le fait que l'harmonisation des règles de pratique pour ces deux spécialités avec celles du reste du Canada est un geste important qui va dans le sens de la parité. Rappelons que jusqu'à maintenant, la formation devait s'échelonner sur une période de cinq ans avant l'obtention d'un permis temporaire de pratique alors que dans le reste du Canada, le même permis était octroyé au terme de quatre ans, après avoir réussi l'examen du Collège royal des médecins et des chirurgiens du Canada.

« La situation unique au Québec en ce qui a trait au travail clinique additionnel était un irritant important. Ce dernier disparaissant, on envoie un signal clair qui, nous l'espérons vivement, incitera nos résidents à pratiquer et à demeurer au Québec plutôt que d'aller travailler ailleurs » a déclaré le président de la FMSQ, le docteur Gaétan Barrette en conférence de presse. « Il faudra maintenant s'assurer de les rémunérer convenablement » a-t-il ajouté.

La Fédération des médecins spécialistes du Québec regroupe plus de 8 000 membres au Québec, œuvrant dans 35 spécialités médicales. Seul organisme reconnu par le gouvernement pour la négociation d'ententes collectives, la FMSQ est également consultée pour tout ce qui touche l'organisation des soins médicaux au Québec.