Le gouvernement rejette les compromis de la FMSQ

Montréal, le 29 novembre 2006 – La Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ) a posé aujourd'hui un geste majeur en offrant un compromis au gouvernement. Cette proposition visait deux objectifs : d'une part, de rétablir la confiance entre les médecins spécialistes et le gouvernement et d'autre part, de respecter les restrictions tant financières que négociatrices. Elle a été complètement rejetée par le gouvernement.

« La FMSQ était disposée à arrêter ses moyens d'action, et c'est dans ce but que nous avons fait une proposition. Mais le gouvernement, loin d'être aussi conciliant qu'il veut le faire croire, l'a balayée du revers de la main » s'exclame Dr Gaétan Barrette, président de la FMSQ.

Convoquée aujourd'hui par le Conseil des services essentiels, la FMSQ était prête à faire un compromis. La proposition qu'elle y a présentée a pour objectif de respecter les paramètres financiers de l'État, en modulant cependant l'étalement qu'il avait proposé : plutôt qu'un rattrapage de 15 % de 2004 à 2014, la FMSQ réclame un correctif de 20 % de 2007 à 2010. La FMSQ fait donc une concession majeure si on considère les 44 % qu'elle demandait initialement. La FMSQ accepte également d'entrer en médiation selon une formule significativement liante, mais qui prévoit un mécanisme préservant toute liberté d'action du gouvernement quant à la négociation.

Par ailleurs, la FMSQ demande de récupérer la pénalité de 50 M$ que le ministre a injustement infligée aux médecins spécialistes en vertu de la Loi 37 et souhaite que cet investissement soit spécifiquement affecté à la rémunération des tâches d'enseignement et des tâches médico-administratives des médecins exerçant en milieu universitaire.

La FMSQ est d'avis que sa proposition aurait permis de rétablir la paix sociale. Elle dénonce à présent vigoureusement l'attitude du gouvernement qui refuse de la considérer.

La Fédération des médecins spécialistes du Québec regroupe près de 8 000 membres au Québec, répartis dans 34 associations. Seul organisme reconnu par le gouvernement pour la négociation d'ententes collectives, la FMSQ est également consultée pour tout ce qui touche l'organisation des soins médicaux au Québec.

Veuillez prendre note que des tableaux comparatifs expliquant les propositions du gouvernement et de la FMSQ sont disponibles sur le site de la FMSQ : www.fmsq.org.