La FMSQ souhaite que le Conseil du médicament soit transparent et fasse appel à des experts

Montréal, le 4 mai 2005 – La Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ) réclame une participation active de médecins experts aux décisions du Conseil du médicament, ainsi qu'une simplification du processus d'accès à certains médicaments d'exception dont on a restreint l'accessibilité dans le cadre du Régime général d'assurance médicament du Québec. Ces deux demandes ont été présentées aujourd'hui dans un mémoire devant la Commission parlementaire des affaires sociales suite aux propositions ministérielles sur la Politique du médicament.

« L'évaluation de toute nouvelle médication ou indication thérapeutique doit être exécutée dans un contexte scientifique transparent et au-dessus des seules considérations économiques et politiques », soutient le Dr Yves Dugré, président de la FMSQ, « avec l'aide d'experts des champs concernés, proposés et choisis par les membres des associations et fédérations professionnelles ». Il est également impératif pour la FMSQ que ces évaluations menant ou non à l'inscription d'un médicament sur la liste d'exception établie par le Conseil du médicament soient disponibles pour analyse et discussion.

La Fédération juge par ailleurs que l'accès aux médicaments inscrits à cette liste risque d'être arbitraire dans sa forme actuelle et d'être soumis à un processus d'autorisation coûteux et paralysant. Afin d'éviter cette lourdeur administrative souvent inutile et répétitive, la FMSQ croit que certains groupes de médecins spécialistes devraient avoir un accès immédiat à la prescription de certains médicaments « de pointe » pour leurs patients atteints de maladies bien définies et souvent chroniques... La FMSQ comprend cependant qu'il est nécessaire de produire une liste d'exception dans un système de santé où les ressources ne sont pas illimitées.


L'adoption de la Loi sur l'assurance médicament en 1997 a permis un accès plus équitable aux médicaments pour un plus grand nombre de Québécois, reconnaît la FMSQ. Elle s'associe aux soucis du gouvernement concernant l'escalade des dépenses en santé consacrées aux médicaments, tout en souhaitant préserver et améliorer la disponibilité des thérapies médicamenteuses pour les malades. C'est d'ailleurs dans ce but que la FMSQ désire participer, par le biais de ces comités d'experts, aux décisions prises par le Conseil du médicament, en vue d'arriver à une utilisation optimale des médicaments.

Plusieurs autres propositions ont été soumises lors de la Commission parlementaire. L'intégralité du mémoire « La prescription du traitement optimal par le prescripteur idéal » se trouve sur le site de la FMSQ : www.fmsq.org

La Fédération des médecins spécialistes regroupe près de 8 000 membres au Québec, répartis dans 34 spécialités. Seul organisme reconnu par le gouvernement pour la négociation d'ententes collectives, la FMSQ est également consultée pour tout ce qui touche l'organisation des soins médicaux au Québec.