La FMSQ porte sa cause devant un tribunal d'arbitrage

Montréal, le 7 juin 2006 – Devant l'intransigeance du gouvernement, la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ) a signifié ce matin, au bureau du Procureur général du Québec du Palais de justice de Montréal, un recours juridique pour demander au tribunal d'arbitrage de procéder à la nomination d'un médiateur conformément aux dispositions de l'entente signée en 2003.

En effet, la Lettre d'entente n° 146 prévoit qu'en tout temps une des parties peut exiger l'intervention d'un médiateur lequel est habilité à faire des recommandations aux parties, afin d'en arriver à une entente. Or, les représentants du gouvernement ont officiellement refusé hier cette demande on ne peut plus légitime de la FMSQ.

La FMSQ a proposé 4 éminents avocats qui bénéficient tous d'une grande expérience en négociation et en résolution de conflits. « Nous faisons tout pour continuer la négociation de façon pacifique et nous faisons appel à un droit que le gouvernement, encore une fois, bafoue », s'exclame Dr Yves Dugré, président de la FMSQ.

« Nous ne comprenons pas pourquoi le gouvernement refuse la médiation déjà prévue dans l'entente que nous avons tous les deux dûment signée. C'est à se demander si le gouvernement ne veut pas justement provoquer une confrontation pour justifier son agenda électoral. Nous ne cherchons pas la confrontation, mais la résolution de nos différends », déclare Dr Dugré.

La Fédération des médecins spécialistes du Québec regroupe près de 8 000 membres au Québec, répartis dans 35 spécialités. Seul organisme reconnu par le gouvernement pour la négociation d'ententes collectives, la FMSQ est également consultée pour tout ce qui touche l'organisation des soins médicaux au Québec.