Le nouveau CHUM - « Ne ratons pas la chance de mener à bien ce mégaprojet... pour une fois »

Montréal, le 25 août 2008 – « La société québécoise mérite un centre hospitalier universitaire dont les capacités et les paramètres pourront se comparer avec ce qui se fait ailleurs dans le monde. J'en appelle au bon sens de toute la classe politique, tant sur la scène provinciale que municipale. Prenons un temps de réflexion et assurons-nous, pour une fois, de réaliser quelque chose dont nous serons encore fiers dans 10, 20 ou 30 ans. »

C'est en ces termes que le président de la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ), le docteur Gaétan Barrette a conclu la conférence de presse qu'il tenait ce matin portant sur le dossier du nouveau CHUM.

« Le moins que l'on puisse dire est que le corps médical n'est pas confortable avec le produit proposé et est en désaccord avec ce qui se dessine comme projet. Les résultats du sondage que nous avons mené le confirment. Jusqu'à présent, nous n'avions aucune idée du contenu du projet du CHUM puisque l'information était soit occultée ou n'était tout simplement pas disponible. Nous étions dans l'obscurité la plus totale. Maintenant nous en savons davantage et, visiblement, ce qui est devant nous ne tient pas et ne tiendra jamais la route. »

La FMSQ est ferme : le futur CHUM doit impérativement répondre à cinq critères, cinq ingrédients incontournables d'un hôpital universitaire qui se respecte.

  • Il doit avoir la taille appropriée, notamment comporter une masse critique de lits et un plateau technique approprié pour répondre aux besoins futurs de la population;
  • Il doit permettre d'attirer et de retenir le personnel hospitalier;
  • Il doit être accessible pour tous les patients qui viendront non seulement de Montréal, mais de partout au Québec;
  • Il doit allier dans un lieu de proximité l'enseignement universitaire et la formation, non seulement des futurs médecins, mais de l'ensemble des professionnels de la santé;
  • Il doit permettre d'assurer la pérennité de son développement futur.

De plus, la transition entre l'ancien et le nouveau CHUM se doit d'être la plus simple et la plus harmonieuse possible. Dressant un parallèle avec la surcapacité atteinte du Terminus Centre-ville du 1000, rue de la Gauchetière qui nécessitera que les usagers prennent désormais l'autobus à l'extérieur, il a ajouté : « Dans quinze ans, le CHUM ne pourra pas mettre ses patients sur les trottoirs. Voilà ce qui se passe lorsque ce sont des planificateurs et non des praticiens qui conçoivent ce genre de projets. »

CHUM

La FMSQ a mis en ligne ce matin une section dédiée dans son site Internet (www.fmsq.org/CHUM), section qui comprend une pétition électronique qui peut être signée par tout citoyen désireux d'appuyer la FMSQ dans sa démarche, un forum permettant d'échanger sur la question ainsi qu'une lettre type qui peut être téléchargée, signée et expédiée aux chefs des trois formations politiques.

La Fédération des médecins spécialistes du Québec regroupe plus de 8 000 membres au Québec, répartis dans 35 spécialités médicales. Seul organisme reconnu par le gouvernement pour la négociation d'ententes collectives, la FMSQ est également consultée pour tout ce qui touche l'organisation des soins médicaux au Québec.