À propos de la FMSQ, du MQRP et du dossier des frais accessoires

Montréal, le 9 juin 2013 – Devant cette autre action de Médecins québécois pour le régime public (MQRP) relativement au dossier des frais accessoires, la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ) n'a d'autre choix, encore une fois, que de refaire une énième mise au point.

« Les frais accessoires irritent bien des gens, nous le comprenons », a d'abord mentionné le président de la FMSQ, Dr Gaétan Barrette. « MQRP représente un très petit nombre de médecins et ses positions nous apparaissent pour le moins dogmatiques. C'est son choix. Cependant, les frais accessoires ont toujours été et demeurent la résultante de l'indécision gouvernementale quant à la couverture publique et adéquate des coûts opérationnels encourus pour la dispensation des services médicaux par le régime public. C'est parce que l'État refuse de couvrir ces frais que ceux-ci existent. Pas parce que les médecins le désirent », a poursuivi Dr Barrette.

« Nous espérons que MQRP tiendra un discours faisant la part des choses et s'adressera à l'interlocuteur concerné, le seul capable de corriger la situation, soit l'État lui-même », a conclu le président de la FMSQ.

Il est important de rappeler que ce sujet a été l'objet d'une sérieuse réflexion, dont les conclusions sont contenues dans le rapport « Chicoine » déposé le 1er octobre 2007 et pour lequel personne n'a donné suite à ce jour. La FMSQ attend toujours une réponse.

La FMSQ n'émettra aucun autre commentaire sur le sujet.

La Fédération des médecins spécialistes du Québec regroupe plus de 9 000 médecins spécialistes détenant une certification dans l'une des 53 spécialités médicales reconnues.