Mode de rémunération mixte et projet expérimental dans trois cliniques : Brefs commentaires de la FMSQ

Montréal, le 1er mars 2017 – La Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ) tient à émettre de brefs commentaires à la suite de la publication d'un avis dans la Gazette officielle du Québec. Cet avis a été publié aujourd'hui en vue de permettre le recours au mode de rémunération mixte pour les anesthésiologistes qui iraient pratiquer dans les trois cliniques privées associées au projet pilote du ministre de la Santé.

La FMSQ prendra le temps voulu pour analyser les répercussions éventuelles de la mise en application de cette modification, mais tient à exprimer son plus total désaccord avec cette énième décision unilatérale du ministre, qui va à l'encontre de l'esprit et de la lettre des ententes actuellement en vigueur.

« Le mode de rémunération mixte a été mis en place pour répondre à des problématiques particulières dans les centres hospitaliers. C'est pour cette raison que ce mode de rémunération ne s'adresse qu'exclusivement aux médecins pratiquant en centres hospitaliers. Cette décision du ministre de privilégier « son » projet, en ne ciblant par ailleurs que les anesthésiologistes, aura des effets pervers dans l'ensemble du Québec, particulièrement dans les régions où il y a découverture de services. Le ministre met ainsi en place un incitatif pour que des anesthésiologistes aillent pratiquer dans SES cliniques privées, alors que LA priorité devrait être de s'assurer qu'il n'y ait pas de bris de services ailleurs dans le réseau public. Un véritable non-sens ! », a réagi la présidente de la FMSQ, Dre Diane Francœur.

La Fédération des médecins spécialistes du Québec regroupe plus de 10 000 médecins spécialistes détenant une certification dans l'une des 59 spécialités médicales reconnues.